Courrier envoyé aux élus…

Posté par fcpelp2i le 22 janvier 2012

Mesdames et Messieurs les élus,

Le Conseil Local des Parents d’Elèves FCPE du Lycée Pilote Innovant et International souhaite vous informer de la situation que vit le Conseil Local et surtout certains élèves et leurs parents en ce moment.

Le Conseil Local a organisé en mars 2011 des actions de protestation contre les suppressions de postes d’enseignants dans le lycée de nos enfants. Parmi les actions mises en place, tractage, envoi de cartes postales au ministère, courriers aux élus dont vous avez été vous-même destinataire, proposition de rencontre avec Madame le Recteur qui ne nous a pas reçu personnellement…. nous avions aussi décidé de téléphoner et d’envoyer des textos au rectorat sur les numéros de téléphone indiqués sur le site internet du Rectorat. Le texte du message envoyé était « non à la baisse de la dotation horaire et à la fermeture de la section technologique au lycée pilote innovant du Futuroscope ». Ce message a été diffusé par les parents et les élèves du lycée le 8 mars matin.

Le nombre important d’appels en provenance des parents et des élèves, leurs multiplications et l’amplification du nombre d’appels par les systèmes automatiques mis en place par les opérateurs téléphoniques (un texto non écouté est automatiquement et systématiquement renvoyé jusqu’à ce que le destinataire en prenne connaissance) ont saturé puis mis en dérangement le standard du Rectorat.

Le 18 mars 2011, un représentant du conseil local a été convoqué au Commissariat de Police de Poitiers dans le cadre d’une plainte pour harcèlement téléphonique déposée par le Rectorat de Poitiers. Nous pensions jusqu’à aujourd’hui que les explications fournies à ce moment là avaient été suffisantes pour arrêter une plainte ridicule.

Et voilà que 10 mois après, la procédure se relance. Des élèves  et des parents d’élèves sont convoqués à titre individuel par la police dans le cadre de cette affaire. Nous nous insurgeons contre le rectorat qui ose faire convoquer au commissariat des enfants ayant participé à une action de revendication. Cette plainte et ces convocations ont pour effet de transformer, aux yeux des élèves, un mouvement collectif d’expression en un délit individuel. Il est clair que ce genre de répression est lâche et qu’elle dénature dans l’esprit de nos enfants l’idée qu’ils se font d’un engagement citoyen.

En tant que Conseil Local de Parents d’Elèves FCPE , soutenu par les  Fédérations départementale et nationale, nous dénonçons ce qui peut être assimilé à une pénalisation de nos actions militantes. Nous nous engageons à défendre la citoyenneté, le droit à la revendication, la démocratie et cela devant nos enfants qui nous regardent et qui sont les citoyens de demain. Nous demandons à ce que la FCPE soit considérée comme responsable de cette opération et non pas les élèves et parents d’élèves accusés individuellement.

Nous vous alertons aujourd’hui afin de solliciter votre appui contre ces faits qui sont inadmissibles surtout de la part du premier représentant de l’Education Nationale dont un des principes devrait être d’accepter les revendications quand elles sont l’expression d’un collectif et cela même si elles peuvent provoquer une gêne passagère.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir l’expression de nos respectueuses salutations.

Le conseil local
FCPE du LP2I à Jaunay-Clan

Publié dans Accueil, Infos - Infos | Pas de Commentaire »

orientation de l’élève en situation de handicap scolaire

Posté par fcpelp2i le 6 janvier 2012

La FCPE86 organise en partenariat avec l’ONISEP et Handisup’

une table ronde sur l’orientation de l’élève en situation de handicap scolaire.

Une orientation réussie est une orientation bien préparée

Le Jeudi 12 janvier à 20h
Au lycée Louis Armand de Poitiers
63 rue Bugellerie à Poitiers

Fédération Départementale des Conseils de Parents d’Elèves -18, rue de la Brouette du Vinaigrier- 86005 Poitiers
( : 05 49 46 69 56  : fcpe86@wanadoo.fr

Publié dans Accueil, Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Voeux du conseil département

Posté par fcpelp2i le 4 janvier 2012

Voeux du conseil département dans Accueil

1,   2,   3,                            Il était une fois

 4,   5,   6,                     Une École…. En crise 

7,   8,   9,                  Le savoir tué dans l’œuf 

10,  11,  12,         En 2012, il va falloir qu’on bouge A l’aube de cette nouvelle année,Nous tenons à souhaiter  aux parents bonheur et santéAinsi qu’une bonne réussite scolaire à tous nos enfants« Pour une École plus juste et non pas juste pour une École » Les administrateurs FCPE86

Publié dans Accueil, Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Bac 2013 S pour les élèves actuellement en première, réforme.

Posté par fcpelp2i le 3 janvier 2012

Les tableaux pour la série S (scientifique) indiquent pour chaque épreuve à l’examen, son intitulé, sa nature, sa durée et son coefficient. Les chiffres placés à gauche des intitulés correspondent à la numérotation des épreuves pour l’inscription à l’examen.

Épreuves obligatoires

Épreuves anticipées

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
1. Français 2 écrite 4 heures
2. Français 2 orale 20 minutes
3. Histoire-géographie 3 écrite 4 heures
TPE (travaux personnels encadrés) 2 (1) orale 30 minutes pour un groupe de 3 candidats*

Épreuves terminales

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
4. Mathématiques 7 ou 9 (2) écrite 4 heures
5. Physique-chimie 6 ou 8 (2) écrite et pratique (3) 3 heures 30 et 1 heure
6. Sciences de la vie et de la Terre 6 ou 8 (2) écrite et pratique (3) 3 heures 30 et 1 heure
ou écologie, agronomie et territoires * * 7 ou 9 (2) écrite et pratique 3 heures 30 et 1 heure 30
ou Sciences de l’ingénieur 6 ou 8 (2) écrite et orale 4 heures et 20 minutes
7. Langue vivante 1 3 écrite et orale (4) 3 heures
8. Langue vivante 2 2 écrite et orale (4) 2 heures
9. Philosophie 3 écrite 4 heures
10.Éducation physique et sportive 2 CCF (contrôle en cours de formation)

 Épreuve de spécialité (une au choix du candidat, facultative pour les candidats ayant choisi les sciences de l’ingénieur à l’épreuve n°5)

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
11. Mathématiques
ou Physique-chimie
ou Sciences de la vie et de la Terre
ou informatique et sciences du numérique 2
ou écologie, agronomie et territoires ** orale 30 minutes
Éducation physique et sportive de complément (5) 2 CCF (contrôle en cours de formation)

Épreuves facultatives

Le candidat choisit 2 épreuves facultatives au maximum (6)

Intitulé de l’épreuve Nature de l’épreuve Durée
Histoire-géographie orale 20 minutes
Langue vivante étrangère 3 (étrangère ou régionale) orale ou écrite (selon la langue) 20 minutes ou 2 heures
Langue des signes française orale 20 minutes
Langues et cultures de l’antiquité : latin orale 15 minutes
Langues et cultures de l’antiquité : grec orale 15 minutes
Éducation physique et sportive CCF (contrôle en cours de formation)
Arts : arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, théâtre, orale 30 minutes
Musique orale 40 minutes
Hippologie et équitation **
Pratiques sociales et culturelles **

Notes :

  • (1) : seuls les points supérieurs à la moyenne sont retenus et multipliés par 2.
  • (2) : lorsque le candidat a choisi cette discipline comme enseignement de spécialité.
  • (3) : la partie pratique de l’épreuve est réservée aux candidats des établissements scolaires publics et privés sous contrat.
  • (4) : l’évaluation orale est effectuée en cours d’année
  • (5) : épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l’enseignement d’EPS complémentaire.
  • (6) : seuls les points excédant 10 sont retenus et, pour la première ou la seule épreuve facultative à laquelle le candidat choisit de s’inscrire, ces points sont multipliés par 2. Si cette première épreuve concerne le latin ou le grec, les points sont multipliés par 3.
  • * La durée de l’épreuve est fonction du nombre de candidats par groupe, sur la base de dix minutes par candidat.
  • ** Les candidats qui suivent ces enseignements sont scolarisés dans des établissements relevant du Ministère de l’Agriculture

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Nouveau bac L 2013, pour les élèves actuellement en première. Réforme

Posté par fcpelp2i le 3 janvier 2012

Les tableaux pour la série L (littéraire) indiquent pour chaque épreuve à l’examen, son intitulé, sa nature, sa durée et son coefficient. Les chiffres placés à gauche des intitulés correspondent à la numérotation des épreuves pour l’inscription à l’examen.

Épreuves obligatoires

Épreuves anticipées

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
1. Français et littérature 3 écrite 4 heures
2. Français et littérature 2 orale 20 minutes
3. Sciences 2 écrite 1 heure 30 minutes
TPE (travaux personnels encadrés) 2 (1) orale 30 minutes pour un groupe de 3 candidats

Épreuves terminales

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
4. Littérature 4 écrite 2 heures
5. Histoire et géographie 4 écrite 4 heures
6. Langue vivante 1 4 écrite et orale (2) 3 heures
7. Langue vivante 2 4 écrite et orale (2) 4 heures
8. Littérature étrangère en langue étrangère 1 orale 10 minutes
9. Philosophie 7 écrite 4 heures
10. Éducation physique et sportive 2 CCF (contrôle en cours de formation)

Épreuve de spécialité (une au choix du candidat)

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
11. Epreuve de spécialité au choix
Langues et cultures de l’antiquité : latin 4 écrite 3 heures
ou Langues et cultures de l’antiquité : grec 4 écrite 3 heures
ou Arts plastiques 3 + 3 écrite et pratique 3 h 30 et 30 minutes
ou Cinéma-audiovisuel 3 + 3 écrite et orale 3 h 30 et 30 minutes
ou Histoire des arts 3 + 3 écrite et orale 3 h 30 et 30 minutes
ou Musique 3 + 3 écrite et orale 3 h 30 et 30 minutes
ou Théâtre 3 + 3 écrite et orale 3 h 30 et 30 minutes
ou Danse 3 + 3 écrite et orale 3 h 30 et 30 minutes
ou Langue vivante 1 ou 2 approfondie 4 orale 30 minutes
ou Langue vivante 3 4 orale 20 minutes
ou Mathématiques 4 écrite 3 heures
ou Droits et grands enjeux du monde contemporain 4 orale 20 minutes
ou Arts du cirque * 3 +3 écrite et orale 3h30 et 30 minutes
Éducation physique et sportive de complément (3)
2
CCF (contrôle en cours de formation)

Épreuves facultatives

Le candidat choisit 2 épreuves facultatives au maximum (4)

Intitulé de l’épreuve Nature de l’épreuve Durée
Langue vivante 3 (étrangère ou régionale) orale ou écrite (selon la langue) 20 minutes ou 2 heures
Langue des signes française orale 20 minutes
Langues et cultures de l’antiquité : latin orale 15 minutes
Langues et cultures de l’antiquité : grec orale 15 minutes
Éducation physique et sportive CCF (contrôle en cours de formation)
Arts : arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, théâtre, orale 30 minutes
Musique orale 40 minutes

Notes :

  • (1) : seuls les points supérieurs à la moyenne sont retenus et mutipliés par 2.
  • (2) : l’évaluation orale est effectuée en cours d’année
  • (3) : épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l’enseignement d’EPS complémentaire.
  • (4) : seuls les points excédant 10 sont retenus et, pour la première ou la seule épreuve facultative à laquelle le candidat choisit de s’inscrire, ces points sont multipliés par 2. Si cette première épreuve concerne le latin ou le grec, les points sont multipliés par 3.
  • * Lorsque le candidat a suivi cet enseignement dans un établissement scolaire relevant de l’Education nationale

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Le nouveau bac ES 2013 (pour les élèves actuellement en première) extrait du site EDUSCOL

Posté par fcpelp2i le 3 janvier 2012

Baccalauréat général série économique et sociale (ES) à compter de 2013

Règlement d’examen et définitions d’épreuves de la série économique et sociale à compter de la session 2013 (dont les épreuves anticipées sont organisées en juin 2012)

 

Les tableaux pour la série ES (économique et sociale) indiquent pour chaque épreuve à l’examen, son intitulé, sa nature, sa durée et son coéfficient. Les chiffres placés à gauche des intitulés correspondent à la numérotation des épreuves pour l’inscription à l’examen.

Épreuves obligatoires

Épreuves anticipées

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
1. Français
2
écrite 4 heures
2. Français
2
orale 20 minutes
3. Sciences
2
écrite 1 heure 30 minutes
TPE (travaux personnels encadrés)
2 (1)
orale 30 minutes pour un groupe de 3 candidats

Épreuves terminales

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
4. Histoire et géographie 5 écrite 4 heures
5. Mathématiques 5 ou 7 (2) écrite 3 heures
6. Sciences économiques et sociales 7 ou 9 (2) écrite 4 heures ou 5 heures (2)
7. Langue vivante 1 3 écrite et orale (3) 3 heures
8. Langue vivante 2 3 ou 5 (2) écrite et orale (3) 2 heures
9. Philosophie 4 écrite 4 heures
10.Éducation physique et sportive 2 CCF (contrôle en cours de formation)

Épreuve de spécialité (une au choix du candidat)

Intitulé de l’épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
Economie approfondie (2)
ou Mathématiques (2)
ou Sciences sociales et politiques (2)
Éducation physique et sportive de complément (4) 2 CCF (contrôle en cours de formation)

Épreuves facultatives

Le candidat choisit 2 épreuves facultatives au maximum (5)

Intitulé de l’épreuve Nature de l’épreuve Durée
Langue vivante étrangère 3 (étrangère ou régionale) orale ou écrite (selon la langue) 20 minutes ou 2 heures
Langue des signes française orale 20 minutes
Langues et cultures de l’antiquité : latin orale 15 minutes
Langues et cultures de l’antiquité : grec orale 15 minutes
Éducation physique et sportive CCF (contrôle en cours de formation)
Arts : arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, théâtre, orale 30 minutes
Musique orale 40 minutes

Notes :

  • (1) : seuls les points supérieurs à la moyenne sont retenus et multipliés par 2.
  • (2) : lorsque le candidat a choisi cette discipline comme enseignement de spécialité.
  • (3) : l’évaluation orale est effectuée en cours d’année.
  • (4) : épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l’enseignement d’EPS complémentaire
  • (5) : seuls les points excédant 10 sont retenus et, pour la première ou la seule épreuve facultative à laquelle le candidat choisit de s’inscrire, ces points sont multipliés par 2. Si cette première épreuve concerne le latin ou le grec, les points sont multipliés par 3

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Salon de l’étudiant à Poitiers : 4 et 5 février 2011

Posté par fcpelp2i le 29 janvier 2011

Nous vous invitons à vous rendre au salon de l’étudiant et du lycéen.

Il se tiendra :

  • les 4 et 5 février 2011
  • à Poitiers
  • au parc des expositions (rue Salvador Allende)

vous pouvez demander une invitation gratuite en allant sur le site ci-dessous.

 

http://www.letudiant.fr/etudes/salons/salon-de-letudiant-poitiers.html

 

La FCPE y assurera une permanence.

 

jpo10standfcpe2.jpg

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Inscription dans l’enseignement supérieur

Posté par fcpelp2i le 29 janvier 2011

L’inscription dans l’enseignement supérieur a commencé dernièrement.

Cette inscription s’effectue depuis quelques années dans notre académie par le biais du portail universitaire et cette expérimentation a été étendue à la France entière.

Désormais, tous les lycéens de France, quelle que soit leur filière, doivent faire une préinscription sur le site internet « Admission Post Bac » en précisant leurs vœux.

L’inscription est un véritable parcours du combattant : par sa complexité tout d’abord : délais raccourcis et rigides, enchevêtrement des choix entre filières sélectives et non sélectives, le dispositif est peu lisible et très strict.

C’est dès le mois de janvier que se prépare l’entrée du futur étudiant dans l’enseignement supérieur et cette inscription est limitée dans le temps (inscription du 20 janvier au 20 mars.

La liste des vœux doit être hiérarchisée et cette liste ordonnée peut être modifiée jusqu’à 31 mai au plus tard.

Consultez le site : http://www.admission-postbac.fr/index.php?desc=comment


         

cimg3461.jpg

 

 

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Pourquoi le remplacement par vacataire est-il à condamner ?

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Sur la situation des remplaçants vacataires :

libre opinion de Jean-Claude Trigeassou, élu FCPE au CA

 

Le ministère et les rectorats traitent les vacataires comme des intérimaires, et c’est là une erreur d’appréciation grossière, et sûrement volontaire.

Un intérimaire fait une intervention ponctuelle, avec un savoir-faire précis. Lorsqu’il a terminé sa journée, il n’a pas à se préoccuper de sa tâche du lendemain. Pour un professeur, remplaçant, c’est totalement différent.

Le vacataire possède un savoir (dans son domaine), mais en général, il n’a pas reçu de formation pédagogique (comme les jeunes professeurs stagiaires cette année!).

Il doit préparer des leçons, sur des sujets assez pointus qu’il maîtrise mal (il n’y a pas de honte à le dire, j’ai moi aussi été débutant). Il présente ensuite sa leçon devant la classe, sans être sûr de lui. Il doit en même temps tenir sa classe et faire face à des railleries (un euphémisme en collège et même en lycée). Quand il a terminé sa journée, il doit préparer ses leçons du lendemain et ainsi de suite.

On mesure mal le stress que cette situation engendre.Je comprends parfaitement que les vacataires craquent à ce régime !

De plus, ils n’ont aucune sécurité de l’emploi: lorsque leur vacation est terminée, ils n’ont aucune assurance de poursuivre leur travail, souvent ils doivent aller dans une autre ville, voire une autre académie. Je suis même surpris que l’on puisse encore trouver des intéressés.

Conclusion, les remplacements ne peuvent être que médiocres et s’apparentent le plus souvent à de la garderie.

Personnellement, je plaide pour un véritable statut des professeurs remplaçants, avec une garantie minimale d’emploi et une véritable protection sociale. Sinon, nous n’aurons que de la médiocrité et des échecs répétés. Je pense qu’il faut attaquer le ministère et les rectorats sur ce sujet, car la situation va rapidement empirer, avec la politique actuelle de non remplacement (et donc la chute des places aux concours).

 

 

 

 

 

 

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Le Casse tête du remplacement des professeurs absents

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Remplacement des professeurs absents

D’après un article du journal Le Monde du 10.03.2010 intitulé ‘Le casse-tête du remplacement des professeurs absents’

Les professeurs absents peuvent être remplacés par des enseignants titulaires ou des non fonctionnaires.

Remplacement par des titulaires :

-         TZR (Titulaire sur Zone de Remplacement)

On compte 50 000 TZR dans le secondaire et le primaire, sur un total de 850 000 enseignants. Ils sont souvent affectés à l’année à d’autres missions que le remplacement (centre de documentation, etc …) et ne peuvent donc pas remplacer les absents.

-         Enseignants non volontaires

Le décret Robien leur impose de remplacer un collègue absent pour 5h par semaine et un total de 60h par an (surtout dans d’autres disciplines que la leur …).

Remplacement par des non fonctionnaires :

-         maîtres auxiliaires

Ils bénéficient d’une garantie de réembauche d’une année sur l’autre, mais ils peuvent être licenciés sans préavis. Leur nombre a considérablement régressé : 25 000 en 1996, 2700 en 2005. L’Education Nationale n’en recrute plus.

-         contractuels : ils bénéficient d’un CDD de droit public.

Ils sont régulièrement inspectés, comme les titulaires. N. Sarkozy s’était engagé à titulariser progressivement les contractuels lors d’une émission de télévision (annonce sans effet).

-         vacataires : créés par décret en 1989

Initialement, on a introduit les vacataires pour permettre l’intervention d’un professionnel (donc qui a déjà un emploi) dans un domaine précis (lycée technique ou professionnel). Ils sont titulaires au minimum d’une licence (mais bientôt Master 2 ou bac + 5).

Aujourd’hui, les vacataires assurent des missions de remplacement, payées à l’heure effective devant les élèves : au maximum 200 h par année scolaire, soit 6h hebdomadaires.

Ils n’ont ni congés payés, ni congés maladie ou maternité. Ce statut concerne environ 15000 enseignants, équivalents à 2600 emplois à temps plein.

Le Ministre Luc Chatel a annoncé (en mars 2010) la création d’un vivier de remplaçants, pour faire face aux absences de courte durée.

Objectif : chaque académie se dote, en plus des titulaires remplaçants, d’un vivier de remplaçants , composé de contractuels associés (jeunes retraités de l’Education Nationale et étudiants en formation ou diplômés).

Ce vivier de remplaçants a vocation à intervenir dans son académie, mais aussi dans une autre académie, ce qui a pour objectif de fournir de la souplesse au ministère.

Des responsables du remplacement sont nommés dans chaque académie et chaque établissement : chaque responsable est un référent vis-à-vis du rectorat, du chef d’établissement et des parents d’élèves.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

123
 

Gérance des Résidences Hugo... |
Bed & Breakfast, accuei... |
K² Association de Bienfaiteurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour la Commanderie d'Arveyres
| Entre parents d'élèves
| Les Samouraïs de l'Humanité