• Accueil
  • > Archives pour février 2012

Soutien du conseil départemental des Charentes

Posté par fcpelp2i le 22 février 2012

En allant hier à la réunion pour le BPL, nous avons eu le plaisir de trouver dans la boîte aux lettre FCPE une lettre de soutien du CDPE des Charentes suite aux questions d’auditions au commissariat de Poitiers :

Soutien du conseil départemental des Charentes dans Accueil courreir-charentes-001

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Budget participatif des lycées

Posté par fcpelp2i le 22 février 2012

Réunion BPL au 21 02 2012-

L’enveloppe est de 45 000 €.

L’objectif de la réunion : Chaque porteur de projet l’expose et le défend. Au final chaque présent dispose de 5 votes

1e projet : création d’un espace de loisir pour temps hors scolaire dans l’arc avec pose d’une cloison (pour couper le bruit et créer une zone calme) et aménagement  + babyfoot et billard. Budget 28 500€

2e projet : rendre + fonctionnel et moderne la salle multimédia dont un aménagement pour le théâtre. Budget 9 230€ – A ce budget est rajouté le changement des chaises (90*100€) = 9000€ ainsi que la pose d’une porte avec isolation phonique (4000€)  – total 18 230€

3e projet : Equipement du hall avec 24 fauteuils beaux modernes et solides (250 * 24€)  ainsi que des tables et 50 casiers ouverts – Budget 10 750€

4e projet : création d’une salle de relaxation : comme cette salle pose un pb de surveillance le conseil régional refuse de la financer.

5e projet : créer un lieu de vie au 3e étage réservé au BTS avec tables, chaises, bureautique, éclairage . Budget 5000€

6e projet : formation aux 1ers secours PSC1 pour lycéens et  SST pour BTS. Objectif : 60 PSC1 – budget 3000€ et 40 SST -budget 6000€

Les votes

Projet 5 – 228 votes – projet financé -5000€

Projet 3 – 127 votes – projet financé – 10750€

Projet 2 – 111 votes – projet financé – 18230€

Projet 6  – 91 votes projet financé à hauteur de 6670€

 

Budget participatif des lycées dans Accueil DSC_6974-1024x687

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Délégation au rectorat le 15 février

Posté par fcpelp2i le 22 février 2012

La délégation était composée de 4 professeurs, 2 élèves et 1 parent de chaque fédération. Nous avons les uns et les autres exprimé nos arguments face à deux personnes du Rectorat pendant presque 2 heures.

Elles nous ont écouté, ont entendu que nous voulions garder la STI2D et que pour cela il nous fallait seulement 16H30 de dotation horaire. Ces personnes ne sont pas décisionnaires. Seule Madame le Recteur a les moyens de nous redonner des heures.

Nous avons demandé à avoir une réponse avant la journée portes ouvertes du 17 mars.

Nous attendons avec impatience la réponse.

 

Délégation au rectorat le 15 février dans Accueil DSC_7004-300x201

 

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Tract des professeurs pour expliquer la baisse de la DGH et inviter à un rassemblement mercredi 15 février devant le rectorat à 14H

Posté par fcpelp2i le 13 février 2012

« Pour les 25 ans du lycée du futuroscope

le cadeau du rectorat

 

  • fermeture de la section technologique STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) malgré l’expérimentation d’un dispositif d’enseignement efficace alors que celle-ci ne « coûte » que 16H30 en moyens d’enseignement.

 

  • Perte de postes d’enseignants : un poste en physique et un poste en mathématiques.

 

  • Certaines classes trop chargées (38 élèves en terminale L).

 

  • Des professeurs contraints d’enseigner sur plusieurs établissements au détriment de leur implication auprès des élèves.

 

 

En 2 ans, le Lycée a perdu plus de 11% de ses moyens d’enseignement ! Les dispositifs qui font la richesse de l’établissement sont menacés.

 

Elèves, parents, enseignants, personnels… nous sommes tous concernés par cette situation dramatique.

 

Seule une mobilisation collective permettra d’exprimer le refus de cette politique dont la logique, strictement budgétaire, rend impossible le maintien d’un service public de qualité pour tous.

 

Toutes les initiatives sont les bienvenues.

Aidez-nous à sauver la qualité de l’enseignement :

rejoignez-nous mercredi 15 Février à 14H devant le rectorat de Poitiers !

 

Les professeurs du LP2i »

 

 

 

 

Tract des professeurs pour expliquer la baisse de la DGH et inviter à un rassemblement mercredi 15 février devant le rectorat à 14H dans Accueil DSC_69431-300x201

 

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Articles dans la presse suite au communiqué de presse de la FCPE 86

Posté par fcpelp2i le 7 février 2012

Voici les liens vers les articles parus aujourd’hui dans Centre Presse et la Nouvelle République

 
http://www.centre-presse.fr/article-183360-quand-le-rectorat-porte-br-plainte-contre-des-parents.html

 

 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2012/02/07/Quand-le-rectorat-porte-plainte-contre-des-parents

 

 

 

 

 

 

Articles dans la presse suite au communiqué de presse de la FCPE 86 dans Accueil DSC_6944-300x201

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Nouveaux courriers aux parents

Posté par fcpelp2i le 3 février 2012

« Suite aux actions de protestation contre les suppressions d’heures de cours, notamment de la filière STI2D, au LP2I organisées par le conseil local de parents d’élèves FCPE l’année dernière, une plainte a été déposée par le rectorat.

Rappel détaillé des événements après les nouvelles informations en cas d’auditions

Nouvelles informations en cas d’auditions :

Dans le cas où vous seriez contacté pour les services de police nous pouvons vous fournir des conseils juridiques.

En effet, à l’issue de votre audition ou de celle de votre enfant il peut y avoir des poursuites judiciaires. Si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire parvenir

  • le nom de chaque personne convoquée

  • la date de l’audition

  • le scan de la facture de téléphone si possible détaillée correspondant au 8 mars 2011 vers les numéros suivants : 05 16 52 63 65 / 05 16 52 63 63 / 05 16 52 63 67 / 05 16 52 66 00.

  • le nombre d’appels reproché après l’audition

à envoyer à l’adresse fcpe.lp2i@gmail.com

Nous appelons les parents concernés à vérifier si leur assurance responsabilité civile contient une clause de protection juridique;

Daniel Lodenet, ancien membre du conseil local, qui a lui même été interrogé au commissariat dans cette affaire il y a quelques jours, accepte que les parents convoqués l’appellent s’ils le souhaitent : 06 29 46 84 22;


> rappel détaillé des événements : Parmi les actions mises en place, tractages, cartes postales au ministère, courriers à nos élus, etc. nous avions décidé de proposer de téléphoner et d’envoyer des textos au rectorat sur plusieurs numéros de téléphone indiqués sur le site public officiel du rectorat.

La multiplication des appels, amplifiée probablement par les systèmes mis en place par les opérateurs téléphoniques qui rappellent automatiquement pour les textos, a mis en dérangement le standard du rectorat. Ce n’était pas notre but.

Au printemps dernier, un représentant du conseil local avait été convoqué par la police de Poitiers dans le cadre d’une plainte contre X posée par Madame la Rectrice. Nous pensions que les explications fournies à ce moment là étaient suffisantes.

Et voilà que près d’un an après, la procédure se relance : des élèves et des parents d’élèves sont de nouveau convoqués par la police dans le cadre de cette affaire . Les convocations sont faites par téléphone, sans référence à un dossier identifié, sans convocation formelle et donnant lieu à des procès verbaux dont les convoqués ne peuvent pas garder copie.

Comme conseil local de parents d’élèves FCPE, nous dénonçons ce qui peut être assimilé à une pénalisation de nos actions militantes et assurons les autorités impliquées que nous restons extrêmement vigilants sur les moyens qui seront annoncés très prochainement pour la prochaine rentrée scolaire. »


Le conseil local et la FCPE86 ont l’intention d’écrire à M. Le Procureur de la République pour dénoncer la tournure que prend l’affaire.

Nouveaux courriers aux parents dans Accueil cleardot

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Communiqué de presse FCPE86 du 31 janvier 2012

Posté par fcpelp2i le 1 février 2012

La FCPE86 surprise, étonnée, questionnée sur ses moyens d’actions militantes.

Le rectorat, en réaction à l’action de protestation citoyenne de la FCPE, a choisi de porter plainte pour harcèlement téléphonique…

En mars 2011, un conseil local FCPE a envoyé des SMS au rectorat pour s’insurger contre la baisse de la dotation horaire globale. En réaction à cette protestation citoyenne le rectorat a choisi de déposer une plainte pour harcèlement téléphonique. Le responsable du conseil local a été entendu par la police dans le cadre d’une audition dite libre, procédure alternative à la garde à vue. L’intéressé et la FCPE86 n’ont plus eu de nouvelles jusqu’au 11 janvier 2012.

Aujourd’hui, un nombre de plus en plus important de personnes, parents d’élèves et même élèves, souvent mineurs, sont entendus par les services de police. En d’autres termes, des adultes et des enfants sont convoqués au commissariat pour répondre à des questions, réponses qui sont notées sur des procès-verbaux.

 La FCPE86 s’interroge :

  • Qui relance l’enquête ?
  • Pourquoi relancer l’enquête 9 mois plus tard ?
  • Pourquoi interroger des élèves ou des parents d’élèves alors qu’il s’agit d’une action collective décidée par la FCPE?
  • Pourquoi demander aux parents d’accompagner les enfants pour refuser ensuite qu’ils assistent à l’audition?
  • Pourquoi les personnes entendues n’ont-elles pas copie du compte-rendu de leur audition ?
  • Pourquoi ces convocations alors que les autorités savent désormais ce qui s’est passé : quelques messages envoyés au rectorat ont été mis en attente ; cela a entrainé des rappels automatiques, apparemment plus nombreux, dont nul n’est responsable.
  • Pourquoi enfin, un tel acharnement contre une action symbolique citoyenne de protestation?

L’enquête serait-elle relancée parce que nous sommes à nouveau en période d’examen des nouvelles dotations ?

 En effet, depuis le 17 janvier 2012, les principaux de collège et les proviseurs de lycées ont reçu la dotation horaire globale attribuée par le rectorat. La répartition de cette dotation doit légalement faire l’objet d’un vote en Conseil d’Administration de l’établissement après examen par la Commission permanente. Lors de ces commissions permanentes les parents d’élèves élus découvrent bien souvent la misère attribuée à leur établissement. Il s’ensuit souvent des demandes d’explications au rectorat, accompagnées parfois de quelques manifestations pour faire découvrir à l’ensemble des parents d’élèves et plus généralement à la population, les suppressions de postes ou d’options induites par ces dotations.

 La FCPE 86 est choquée de ce qu’une action collective de notre mouvement soit traitée comme un acte délinquant.

La FCPE 86 est choquée que l’on s’en prenne à des élèves alors qu’il s’agit d’une action collective décidée par des parents d’élèves.

La FCPE 86 viendra en aide aux parents et enfants qui feraient éventuellement l’objet de poursuites. Nous ne pouvons pas imaginer cependant que l’administration aille jusqu’à ces extrémités, en ces temps de crises qui devraient voir la qualité de la formation de la jeunesse renforcée.

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

 

Gérance des Résidences Hugo... |
Bed & Breakfast, accuei... |
K² Association de Bienfaiteurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour la Commanderie d'Arveyres
| Entre parents d'élèves
| Les Samouraïs de l'Humanité