• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

La FCPE dans les commissions au LP2I en 2010-2011

Posté par fcpelp2i le 13 novembre 2010

1 – COMMISSION PERMANENTE

  1. JEAN-CLAUDE TRIGEASSOU
  2. MARIE-PIERRE  DE BRIDIERS

2 – CONSEIL DE DISCIPLINE

  1. XAVIER DUPONT
  2. MYRIAM CHEGUT

3 – COMMISSION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ

  1. XAVIER DUPONT
  2. PASCALE DELACOU

4 – COMITÉ D’ÉDUCATION À LA SANTÉ ET À LA CITOYENNETÉ

  1. MYRIAM CHEGUT
  2. MARIE-PIERRE DE BRIDIERS

5 – LE CONSEIL DE LA VIE LYCÉENNE

  1. DANIEL LODENET
  2. MARIE PIERRE DE BRIDIER

Pour voir l’ensemble des commissions :

La FCPE dans les commissions au LP2I en 2010-2011 dans Conseil d'Administration doc lescommissions20102011.doc

 

jpo10standfcpe6.jpg

Publié dans Conseil d'Administration | Pas de Commentaire »

Préparons les Conseils de Classe 2010/2011

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Les conseils de classe approchant, nous proposons aux délégués de classe plusieurs documents pour les aider dans leur mission :

 

Un dossier thématique concernant les conseils de classe :

Préparons les Conseils de Classe 2010/2011 dans archives pdf conseildeclassedossierthmatique20102011.pdf

Des exemples de questionnaires à envoyer aux parents avant les conseils de classe et des exemples de compte rendus à l’issue de ces conseils de classe :

doc dans archives conseildeclasseexemplesdequestionnairesetcompterendus.doc

 

Une trame à titre d’exemple afin de permettre aux parents délégués de suivre les élèves de la classe, trimestre après trimestre :

xls trameconseil.xls

 

 

 

 

 

 

Publié dans archives | Pas de Commentaire »

Pourquoi le remplacement par vacataire est-il à condamner ?

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Sur la situation des remplaçants vacataires :

libre opinion de Jean-Claude Trigeassou, élu FCPE au CA

 

Le ministère et les rectorats traitent les vacataires comme des intérimaires, et c’est là une erreur d’appréciation grossière, et sûrement volontaire.

Un intérimaire fait une intervention ponctuelle, avec un savoir-faire précis. Lorsqu’il a terminé sa journée, il n’a pas à se préoccuper de sa tâche du lendemain. Pour un professeur, remplaçant, c’est totalement différent.

Le vacataire possède un savoir (dans son domaine), mais en général, il n’a pas reçu de formation pédagogique (comme les jeunes professeurs stagiaires cette année!).

Il doit préparer des leçons, sur des sujets assez pointus qu’il maîtrise mal (il n’y a pas de honte à le dire, j’ai moi aussi été débutant). Il présente ensuite sa leçon devant la classe, sans être sûr de lui. Il doit en même temps tenir sa classe et faire face à des railleries (un euphémisme en collège et même en lycée). Quand il a terminé sa journée, il doit préparer ses leçons du lendemain et ainsi de suite.

On mesure mal le stress que cette situation engendre.Je comprends parfaitement que les vacataires craquent à ce régime !

De plus, ils n’ont aucune sécurité de l’emploi: lorsque leur vacation est terminée, ils n’ont aucune assurance de poursuivre leur travail, souvent ils doivent aller dans une autre ville, voire une autre académie. Je suis même surpris que l’on puisse encore trouver des intéressés.

Conclusion, les remplacements ne peuvent être que médiocres et s’apparentent le plus souvent à de la garderie.

Personnellement, je plaide pour un véritable statut des professeurs remplaçants, avec une garantie minimale d’emploi et une véritable protection sociale. Sinon, nous n’aurons que de la médiocrité et des échecs répétés. Je pense qu’il faut attaquer le ministère et les rectorats sur ce sujet, car la situation va rapidement empirer, avec la politique actuelle de non remplacement (et donc la chute des places aux concours).

 

 

 

 

 

 

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Le Casse tête du remplacement des professeurs absents

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Remplacement des professeurs absents

D’après un article du journal Le Monde du 10.03.2010 intitulé ‘Le casse-tête du remplacement des professeurs absents’

Les professeurs absents peuvent être remplacés par des enseignants titulaires ou des non fonctionnaires.

Remplacement par des titulaires :

-         TZR (Titulaire sur Zone de Remplacement)

On compte 50 000 TZR dans le secondaire et le primaire, sur un total de 850 000 enseignants. Ils sont souvent affectés à l’année à d’autres missions que le remplacement (centre de documentation, etc …) et ne peuvent donc pas remplacer les absents.

-         Enseignants non volontaires

Le décret Robien leur impose de remplacer un collègue absent pour 5h par semaine et un total de 60h par an (surtout dans d’autres disciplines que la leur …).

Remplacement par des non fonctionnaires :

-         maîtres auxiliaires

Ils bénéficient d’une garantie de réembauche d’une année sur l’autre, mais ils peuvent être licenciés sans préavis. Leur nombre a considérablement régressé : 25 000 en 1996, 2700 en 2005. L’Education Nationale n’en recrute plus.

-         contractuels : ils bénéficient d’un CDD de droit public.

Ils sont régulièrement inspectés, comme les titulaires. N. Sarkozy s’était engagé à titulariser progressivement les contractuels lors d’une émission de télévision (annonce sans effet).

-         vacataires : créés par décret en 1989

Initialement, on a introduit les vacataires pour permettre l’intervention d’un professionnel (donc qui a déjà un emploi) dans un domaine précis (lycée technique ou professionnel). Ils sont titulaires au minimum d’une licence (mais bientôt Master 2 ou bac + 5).

Aujourd’hui, les vacataires assurent des missions de remplacement, payées à l’heure effective devant les élèves : au maximum 200 h par année scolaire, soit 6h hebdomadaires.

Ils n’ont ni congés payés, ni congés maladie ou maternité. Ce statut concerne environ 15000 enseignants, équivalents à 2600 emplois à temps plein.

Le Ministre Luc Chatel a annoncé (en mars 2010) la création d’un vivier de remplaçants, pour faire face aux absences de courte durée.

Objectif : chaque académie se dote, en plus des titulaires remplaçants, d’un vivier de remplaçants , composé de contractuels associés (jeunes retraités de l’Education Nationale et étudiants en formation ou diplômés).

Ce vivier de remplaçants a vocation à intervenir dans son académie, mais aussi dans une autre académie, ce qui a pour objectif de fournir de la souplesse au ministère.

Des responsables du remplacement sont nommés dans chaque académie et chaque établissement : chaque responsable est un référent vis-à-vis du rectorat, du chef d’établissement et des parents d’élèves.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

Absences des professeurs : vade-mecum du parent !

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Il n’y a pas que les absences des élèves au lycée…

Celles des enseignants non remplacés peuvent être tout aussi perturbantes.

D’ailleurs l’Etat a parfois engagé sa responsabilité pour la carence du service public dont il a la charge. Le Conseil d’Etat en a décidé ainsi dans un arrêt du 27 janvier 1988 (n°64076).

Avant d’en arriver là, quelques conseils qui peuvent débloquer la situation :

  • Mieux vaut ne pas réagir seul dans son coin, si un professeur absent n’est pas remplacé dans un délai raisonnable.
  • Il faut savoir se faire entendre auprès de qui de droit

Voici le vade-mecum du parent d’élève impatient pour son enfant avide d’apprendre :

  1. Informer la FCPE du LP2I par mail qui saisira le rectorat dans les meilleurs délais et informera la FCPE86.
  2. La FCPE national tient en outre un site qui recense les absences pour tout le pays « ouyapacours »
  3. Téléphoner aux services du rectorat pour exposer la situation et demander un remplacement n° de tel. : 05.46.52.66.00
  4. Répéter l’opération régulièrement si nécessaire afin que le rectorat n’oublie pas !!!
  5. Saisir la presse avec d’autres parents et la FCPE du LP2Isi la situation ne se débloque pas.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Infos - Infos | Pas de Commentaire »

CA du 10/10/2010 : Ordre du jour, questions et motion FCPE

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Le prochain CA se tiendra le mercredi 10 novembre 2010 à 17h30.

 

Voici l’ordre reçu par vos élus :      CA du 10/10/2010 : Ordre du jour, questions et motion FCPE dans Conseil d'Administration pdf cadu101110ordredujour.pdf

#     Voici les questions que nous avons déposé auprès de la proviseure pour avoir les réponses en CA :

  1. L’absence pour congé maternité, l’an passé, d’un professeur de français, a entraîné un remplacement par un enseignant contractuel. Les parents se préoccupent de l’incidence de ce remplacement sur les résultats des élèves concernés (1 ES et 1 S), en particulier pour l’épreuve de français du baccalauréat. La direction du LP2I peut-elle fournir quelques éléments statistiques ?
  2. Les parents s’interrogent sur l’équilibre des effectifs en classes de langues : en euro anglais (effectifs et nombre d’élèves par groupe), en allemand entre les deux classes de seconde : ne pourrait-on pas les répartir par niveau LV1 (pour 4 ans de pratique de l’allemand) et LV2 (pour 2 ans de pratique)
  3. Avec l’arrivée d’un professeur d’anglais remplaçant, les groupes de compétences pourront-ils être mis en place ?
  4. Le calendrier 2010/2011 du LP2I est-il accessible sur le site internet du Lycée ? Si oui, quel est le chemin pour y accéder ?
  5. Les parents ont appris que les internes de seconde sont hébergés au Lycée Louis Armand : quelles sont les raisons qui ont motivé cette décision ?
  6. Des parents de secondes ont du mal à comprendre le nouveau système de notation avec les  points rouges et verts. Des élèves et parents sont incapables de situer dans une échelle de valeur la qualité de leur production. Comment pourrait on aider parents et élèves à s’approprier ce nouvel outil ? (but de l’expérimentation, comment l’utiliser etc…) avec quelles modalités (réunion avec les parents, un support écrit d’information ?…)
  7. un représentant de chaque fédération de parents d’élèves pourrait il participer aux réunions de l’expérimentation du « webfolio » ?
  8. Pourrait-on fixer, le 10 11 2010, la date du prochain Conseil d’administration ?

#   Et voici la motion que nous proposerons :

Pour beaucoup de professeurs stagiaires, les vacances de la Toussaint vont marquer un tournant dans l’année. Certains vont devoir désormais assumer un enseignement à temps complet, d’autres prendre en charge une classe en responsabilité, tout en menant cela de front avec un ersatz de formation professionnelle.
Derrière les logiques comptables de l’administration, des centaines de milliers d’élèves se trouvent aujourd’hui face à un enseignant non formé. Nous pensons qu’on ne donne pas aux stagiaires les moyens d’exercer leur métier.
Nous demandons que les enseignants surnuméraires, qui, eux, sont déjà formés, soient placés devant les élèves afin de dégager plus de temps de formation à la pédagogie, à la psychologie de l’enfant et de l’adolescent, à la gestion de classe, pour les professeurs stagiaires, bref, pour qu’ils bénéficient réellement des compétences professionnelles nécessaires. Par cette motion, les membres du conseil du LP2I, réunis le mercredi 10 novembre 2010, expriment leurs inquiétudes face à cette réforme de la formation des enseignants, dont les conséquences prévisibles sont probablement les plus lourdes de ces dernières années, et réaffirment leur attachement à une formation professionnelle de qualité pour les enseignants.
Enseigner est un métier qui s’apprend !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Conseil d'Administration | Pas de Commentaire »

Compte-rendu du CA du 30/06/2010

Posté par fcpelp2i le 7 novembre 2010

Voici le compte-rendu du CA du 30/06/2010 ….. avec un peu de retard il est vrai emoticone

Compte-rendu du CA du 30/06/2010 dans Conseil d'Administration pdf cadu300610pv.pdf

N.B : Ne cherchez pas les annexes elles ne sont pas encore en ligne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Conseil d'Administration | Pas de Commentaire »

 

Gérance des Résidences Hugo... |
Bed & Breakfast, accuei... |
K² Association de Bienfaiteurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour la Commanderie d'Arveyres
| Entre parents d'élèves
| Les Samouraïs de l'Humanité